Zéro déchet

VACANCES PRESQUE ZÉRO DÉCHET

20 décembre 2018


Le compte à rebours est lancé, J-2 avant mon départ pour le Royaume-Uni. Et comme à chaque fois que je pars, je m’assure de réduire au max mes déchets. Ou du moins de ne pas en produire.


Monsieur J. et moi, on est plutôt vacances sac à dos que valises de 3 tonnes. Les vacances, c’est aussi rester à l’essentiel. Et puisque c’est le moment où l’on quitte sa zone de confort, son train-train quotidien, exit aussi ses petites habitudes. Nul besoin d’emmener toute son armoire, point de maquillage, point de bijoux, point d’artifice ! 
Même chose pour la trousse de toilette, on reste à l’essentiel. Et côté « cosmétique », on ose même abandonner sa routine matinale. Et si vous êtes plutôt team slow cosmétique, c’est vite vu.

Mais bref je m’égare, et là n’était pas le sujet. Ces petites vacances s’annoncent donc sous le signe de balade, découverte de la ville à pieds. Cela signifie donc de manger sur le pouce, grignoter. 
Bien souvent, cela peut vite entraîner pas mal de déchet. Mais avec trois fois rien, il est possible de très vite arriver à s’en passer. Ou du moins en réduire beaucoup.



Quels sont les basiques à emporter ?

  •  Une gourde : c’est vraiment la base première. On la remplit le matin avant de quitter son hôtel, et on la re remplit dans la journée. (selon le pays où l’on part, on est toujours capable de trouver de l’eau potable)
  •  Des couverts et une paille : ça peut paraître curieux d’emporter ses couverts, mais comme je le disais plus haut, si on mange sur le pouce, c’est très pratique. Parce qu’on vous fournira très probablement des couverts en plastoque ! Donc que ça soit pour une soupe à emporter, ou un plat, on pense à ses couverts. Alors certes, il y aura le déchet du contenant, mais de plus en plus, ils sont recyclables. Pour la paille, vous l’aurez compris, on n’hésite pas à la dégainer à tout va dès que l’on prend une boisson quelque part.
  • Une serviette en tissu : là aussi, on refuse les serviettes en papier qui sont proposées. T’as remarqué comme bien souvent elles sont ridiculement petites. (Est-on supposé faire de l’origami avec ?) En plus, si tu manges comme un goret, il t’en faudra 2-3 pour nettoyer tes bêtises !
  •  Un bee wrap : t’as pris un petit muffin pour le dessert, mais tu veux le garder pour plus tard ? Emballage-le dans ton bee wrap ! Ça fonctionne bien sûr aussi pour les fruits ou autres aliments qui ne rentreraient pas dans ta pochette à « gourmandise », dont je vais te parler juste en dessous.
  •  Une pochette imperméable à l’intérieur : alors ça, c’est vraiment le type de pochette qu’il faudrait toujours avoir sur soi pour y mettre une collation ! Des petits biscuits, des fruits secs, des noix, ou que sais-je, mais c’est ultra pratique. Je l’ai toujours avec moi. J’y glisse toujours quelque chose dedans, au cas où j’ai faim, et comme j’ai toujours faim ! Ne me juge pas ! Car comme disait ma grand-mère « mange avant que le loup ne te mange ». Je n’ai jamais trop compris cette expression, parce que si je mange avant de me faire bouffer par le loup, il aura encore plus de quoi se nourrir, non ?
  •  Un brumisateur : et là je te sens perplexe. Oui ça fera un déchet au final quand la bouteille sera vide. Ceci dit, ce n’est pas le genre de produit que l’on utilise tous les jours. Donc ça se conserve très longtemps. Je m’en sers essentiellement pour me nettoyer les mains si besoin. Et m’essuyer avec ma serviette en tissu donc ! Imagine, tu te balades dans la ville, tu veux manger une gaufre double chocolat bien coulant, parce qu’après tout c’est les vacances, et là ô malheur ; tu t’es mis du chocolat partout, t’as les mains qui collent, t’es encore plus cracra que l’enfant de 5 ans à côté de toi, t’es en détresse totale ! (marche aussi, et même encore plus, si tu es un homme barbu, parce que là mon gars, ta gaufre au chocolat va être un carnage monumental !). Donc un p’tit coup de pschit-pschit pour te débarbouiller et sauver ta dignité, et tu peux continuer ta promenade tranquille.
  •  Un petit sac à vrac : tout simplement pour collecter les éventuels déchets que tu auras accumulés durant ta journée. Et que tu pourras jeter ultérieurement dans la bonne poubelle. Même en vacances, on pense au tri !


Il y a un autre déchet que l’on peut éviter également, celui de la nourriture. Personnellement, ayant un appétit de cui-cui, je trouve toujours les proportions bien trop grosses. Alors pensez à demander votre « doggy bag » ! Même si dans de nombreux pays, cela vous sera proposé automatiquement. Bon, t’es bien gentille, mais j’en fais quoi de ce reste de nourriture que je vais devoir me trimballer toute la journée, et que je ne vais pas remanger ? Tu le donnes à une personne sans-abri. Tout simplement.
Pour en avoir discuté quelques fois, car je fais ça depuis des années – ayant en horreur le gaspillage alimentaire –  et je tâche surtout de contribuer à aider à ma manière. Je sais que certaines personnes ne savent pas trop comment « faire » et/ou ne se sentent pas toujours à l’aise d’aller déposer une boîte de nourriture à moitié entamée. 
Croyez-moi, je n’ai encore jamais vu un-e SDF me râler dessus parce que le plat était entamé ! Je vous encourage fortement à le faire. Et pas qu’en vacances d’ailleurs. Mais dès que vous allez dans un restaurant, pensez à emporter vos restes et offrez-les à quelqu’un.

Un petit truc avec lequel je ne suis personnellement pas d’accord. Mais cela n’est que mon avis concernant la lecture en voyage. 
Je lis souvent dans des articles dédiés aux vacances ZD, qu’il est mieux d’emmener sa tablette pour éviter de jeter.
Alors premièrement, un livre ça ne se jette pas, mais là, je ne vous apprends rien ! J’espère ?
Et deuxièmement, si vous êtes du genre à acheter/lire des magasines, ne les jetez pas de suite. Gardez-les et passez-les aux copines, ou collègues. Un magasine peut sûrement être lu par 2-3 personnes différentes avant de finir au recyclage.
L’argument du « c’est parce que les livres c’est lourd », me laisse un peu pantoise. Alors effectivement, si tu emmènes ta collection de Game of Thrones, ça risque de peser lourd. Mais avec des bouquins de poche ça se fait bien. 
Et en plus, on est en vacances, on a bien assez le nez dans les écrans le reste de l’année !

Vous voyez, ce sont des petites actions toutes simples, qui ne vont pas vous encombrer. Ce sont des objets plutôt légers et facile à glisser dans son sac à dos. Et si on se débrouille un minimum en couture, on peut les faire soi-même.
Bien sûr pensez bien à mettre votre gourde et brumisateur dans votre sac de voyage si celui-ci va en soute. Ne les gardez pas avec vous, sous peine de vous les voir confisqués au moment du contrôle de sécurité. (étant donné que les contenants de plus de 100ml sont interdits.)
Si vous ne voyagez qu’avec un bagage à main, je vous invite à voir directement avec la compagnie aérienne. Ou à opter pour une gourde de 100ml ou moins.


Et n’oubliez pas, vous êtes en vacances, inutile de se mettre la pression. Surtout si vous débutez dans le zéro déchet. Commencez par des gestes simples et faciles. Chacun y va à son rythme, un petit pas à la fois !



  Et vous, avez-vous les réflexes ZD lorsque vous partez en voyage ? Comptes-tu mettre en application l’un de ces basiques lors de tes futures vacances ?

Vous aimerez peut-être...

2 Commentaires

  • Reply Hej, Mercredi ! 20 décembre 2018 at 13 h 30 min

    J’ai jamais eu de problème avec ma gourde en prenant l’avion ! Par contre, il faut qu’elle soit vide au moment de passer la sécurité. Un petit tour par un lavabo ou une fontaine d’eau pour la re-remplir avant l’embarquement, et c’est parti mon kiki !

    • Reply Dame Calli 21 décembre 2018 at 9 h 53 min

      Tu es bien chanceuse, ou moi malchanceuse ? Car je me suis fait confisqué ma gourde par deux fois déjà !

    Laissez un Commentaire