Zéro déchet

COMMENT FAIRE SON BOUILLON DE LÉGUMES – ET NE RIEN JETER –

10 janvier 2019



Le bouillon de légumes, est une des bases en cuisine.

Je ne vais pas vous faire un comparatif de ce qu’on trouve dans les bouillons de légumes vendus dans le commerce, mais bien souvent, on y retrouve de l’huile de palme, de l’extrait de levure, de l’acidifiant, du sel à gogo et autre sucre en veux-tu en voilà. En bref vous l’aurez compris, rien de très naturel ! Mais pas de panique, mamie Calli a une solution !

On nettoie, on épluche, on stocke, on réutilise.
Concernant les épluchures que vous allez utiliser et donc les légumes, inutile de vous préciser qu’il vous faudra acheter des légumes bio. À moins de vouloir un peu de glyphosate avec son bouillon ? Non merci.
La première étape avant toute chose, est de cumuler ses épluchures et de les stocker au congélateur en attendant le grand jour. Si tu n’as pas de congélateur, sache que l’on peut conserver ses épluchures au frigo, pendant une semaine, pas plus, avant de faire son bouillon.

Chaque fois donc que vous allez cuisiner des légumes, brossez-les bien avant de les éplucher (et de manière générale, on lave toujours ses légumes avant de les consommer, afin de retirer la terre), et conservez les épluchures dans un sachet type sac ziploc (qu’on lavera et réutilisera, on ne le jette pas !), ou alors dans un tupperware allant au congélateur.
Tu l’auras donc compris, tel le petit écureuil avant l’arrivée de l’hiver, on fait son stock d’épluchures.


Quelques étapes très faciles.
Quand on a assez d’épluchures, on peut enfin préparer son bouillon, ô joie ! Et il existe même deux méthodes différentes. Et d’ailleurs les deux cumulées vous permette de faire un bouillon, enfin deux bouillons, 100% zéro déchet.

Les deux techniques débutent de la même façon.
Dans une grande marmite, mettre les épluchures, recouvrir d’eau (1l d’eau pour 1l de bouillon), et laisser mijoter à feu moyen environ 25-30mn. On pourra rajouter un oignon (sans son épluchure pour le coup), des épices, des aromates, etc… On fait sa petite tambouille.

• Bouillon liquide.
Filtrez le jus – le bouillon donc – dans un saladier, et laissez complètement refroidir.

Mon bouillon, agrémenté de sauge, poivre long et herbes de Provence

Si vous souhaitez utiliser ce bouillon dans les jours à venir, vous pouvez le conserver dans un bocal au frigo, et utiliser un peu du bouillon par-ci par-là dans vos recettes. Il se conservera une dizaine de jours au frigo.

Si non, et c’est une de mes astuces préférées, versez-le dans un bac à glaçons, et stockez-le au congélateur.
On utilisera donc un « glaçon » de bouillon lorsque l’on en aura besoin.

Pour conserver des petites quantités de bouillon au congélateur



• Bouillon en cube.
Vous avez donc filtré le bouillon, et il vous reste les épluchures. Épongez bien l’eau qui pourrait rester et déposez-les sur une plaque allant au four, recouverte de papier sulfurisé.
Enfournez à 60°C, pendant environ 2h, de manière à sécher les épluchures.
Attention : ne mettez pas toutes les épluchures en même temps, car sinon elles vont coller entre elles, et ne jamais sécher. Renouvelez donc l’opération 2-3 fois selon la quantité d’épluchures que vous avez.
Pour ce bouillon, j’ai fait cette étape 3 fois, avec à chaque fois 1h30 à 2h de chauffe. À savoir que les peaux des pommes de terre ont tendance à être un peu épaisse, donc un peu plus longues à sécher.

Alors j’en entends déjà crier au scandale « mais kua ? Utiliser son four pendant 4-5h, mais c’est pas écolo, blablabla les pingouins blabla et les pandas, bla… » N’oublions pas que nous cherchons à réduire/réutiliser ses déchets, et non pas à atteindre la perfection. (qui d’ailleurs existe autant que les licornes)

Mais je m’égare… Donc pour en revenir à nos épluchures, une fois celles-ci bien séchées au four, vous obtiendrez des sortes de chips. Il suffit ensuite de les passer au mixeur. Mixez par impulsions, vous allez obtenir une espèce de pâte, dans laquelle vous pourrez faire vos petits cubes.
On conserve le tout dans un bocal, et hop dans son placard.

Avant passage au four
Après 2h au four, à 60°C

Une fois que vous avez mixé et obtenu une pâte, il suffit de façonner des cubes.



Alors bien sûr, on n’est pas obligé de faire la version en cube, on peut faire son simple bouillon liquide et jeter ses épluchures par la suite. On sera quand même passé par l’étape de réutiliser avant de jeter, et c’est déjà bien cool !

Comment utiliser son bouillon ?
Et bien, je dirais, dans à peu près tout ce que vous souhaitez comme recette ! Personnellement, j’utilise le bouillon en cube ou liquide selon des types de plats bien spécifiques.
Par exemple, pour le bouillon liquide (ou glaçon), je vais le mettre dans une poêlée de légumes en guise de fond de plat, avec une marinade, ou bien encore pour arroser une purée.
Pour le bouillon en cube, je vais plutôt le mettre dans l’eau du riz, des pâtes, avec de la polenta, dans une préparation de tarte salée ou l’eau de ma soupe.

Et vous le bouillon, vous en utilisez ? Est-ce que vous le faites vous-même, ou vous l’achetez ?

Vous aimerez peut-être...

Pas de Commentaire

Laissez un Commentaire