Humeurs

Sorcière 2.0 ou la sorcière des temps modernes

4 mars 2019



Je suis convaincue que derrière chaque femme, se cache une witch. Et que chacune d’elle utilise sa magie intérieure tous les jours. De bonne ou de moins bonne manière.


Si on schématise, nous avons d’un côté, les « sorcières noires », ces femmes peu sympathiques, toujours remplies de jalousies, de désir de vengeance, de manipulation en tout genre. Elles utilisent au quotidien leurs magies noires, et on les repère assez rapidement. Car bien souvent, même physiquement cela se remarque. Elles ont le visage froid, fermé, presque « rigide ». Ça y est, tu vois le portrait. Alors, fuyez mes braves gens, ces personnes-là n’auront jamais rien à vous apporter de positif dans la vie.

Et puis, nous avons bien évidemment, toutes les autres femmes. Ces belles âmes qui sont tout autour de nous. Un peu comme des fées. Il s’agit de vous, de votre voisine toujours prête à rendre service, de votre collègue un peu introvertie, de votre pharmacienne toujours souriante. Observez-les. Que ça soit par un sourire, une parole réconfortante, un service rendu, ou encore un geste. Tout ceci est signe de leur magie. Celle qui nous transporte, nous englobe.
Au quotidien, vous et moi pratiquons notre magie intérieure de mille et une manière. Par des choses parfois toutes simples. La sorcière n’est pas synonyme de la femme ayant des dons. Et non merci aux clichés de la sorcière qui appelle les esprits, qui envoûte sa belle-mère pour la rendre malade, ou qui cache son familier dans le corps de son mari (auras-tu reconnu le petit clin d’œil à la série Salem ?).

La sorcière d’aujourd’hui, c’est cette femme sensible à son environnement.
Qui a ce besoin de reconnexion avec la nature, qui aime se soigner avec les plantes, les huiles essentielles. Qui a ce besoin d’ancrage, par la pratique du yoga ou de la méditation. Qui aime observer la lune, le ciel. Qu’elle soit dans la sensibilité envers l’autre, de par son métier, ou non. Mais aussi qu’elle ai conscience du pouvoir guérisseur des pierres, de la pensée positive, des bienfaits d’une alimentation saine. Toutes ces femmes sont des sorcières.

Et c’est en toutes ces choses du quotidien que réside notre magie intérieure. Être sorcière, c’est un tout, un ensemble. C’est ce qui nous définit depuis que nous sommes nées.
Certaines le savent depuis toujours, depuis qu’elles sont petites. Et d’autres apprivoise leur magie plus tardivement. Bercées par des années de croyance, de tabous familiaux, de peur.
Et tant que vous n’êtes pas prêtes à libérer la sorcière en vous, tout votre pouvoir intérieur restera en sommeil. Vous aurez bien des signes ici et là. Vous commencerez à modifier votre mode de vie, vous intéresser à de nouvelles choses, parcourir des livres qui résonneront en vous.
Vous l’entendez au plus profondément de vous, la sorcière qui ne demande qu’à s’éveiller ? Votre magie intérieure est là pour vous aider à vous épanouir, à devenir complète. À prendre de l’assurance, de la confiance en soi. À grandir, évoluer, apprendre. Et à voir le monde avec une vision bien plus grande et bien plus belle.
Parce qu’enfin, vous aurez su voir bien plus loin que ce qui est visible. Ça fait un peu flipper einh ? C’est normal, vous allez avoir maintenant accès à bien des choses dont vous n’aviez pas connaissance auparavant.

Mais, et là encore, tout n’est que magie, une fois qu’on laisse sa sorcière intérieur éclore, c’est un autre monde qui se met sur notre chemin. Et à l’ère des réseaux sociaux et d’internet, rien de plus fastoche !
On s’aperçoit d’ailleurs, qu’il y a de plus en plus de retraites holistiques, d’ateliers consacrés au développement personnel, au bien-être, au féminin sacré.
Il s’agit tout simplement d’échanges, de rencontres, de partages, de moments entre sorcières. Ha bah oui, on est bien loin de se réunir dans les bois durant les pleines lunes, tout en dansant nu-pieds autour d’un feu !

Observez les femmes qui vous entourent. Vous percevrez en elles leur part de magie. N’avez-vous jamais croisé dans la rue, ces vieilles dames (parce que souvent ce sont de vieilles dames, réellement), qui vous regarde droit dans les yeux, et vous font un énorme sourire. Comme ça, sorti de nul part. Moi, j’y vois toujours un petit clin d’œil de l’univers. Comme si cette femme, sorcière depuis bien longtemps, avait reconnu la jeune sorcière en vous.

Pour autant, si tout ceci ne vous est pas encore familier, ne fais pas parti de votre quotidien, ou vous laisse totalement dans l’indifférence, no panic girl ! Cela ne veut pas dire que tu fais parti de la team sorcière noire. À moins que tu sois une vieille bique.
Chacune s’éveille et évolue à son rythme, parce que chacune a des épreuves à traverser, des choses à apprendre de la vie. Tout ce qui est mis sur notre chemin, même les pires évènements, nous servent à évoluer dans notre magie intérieure.
On a toute une vie pour apprivoiser la sorcière qui est en nous. Rien ne presse. Le plus important, c’est d’être en harmonie avec soi. Avec ses convictions.


Alors, libre à vous de pratiquer votre magie comme bon vous semble. Personne n’a à en être au courant. On peut faire ses rituels de pleine lune, célébrer les sabbats, tirer les cartes, faire sa méditation quotidienne, parler à ses plantes, cuisiner avec des aliments venant de la terre, faire un câlin aux arbres. Ou ne rien faire de tout cela. Il n’y a pas de règle. Pas de « bien faire », ou « mal faire ». Être sorcière est un sentiment intérieur très profond. Que l’on exprime comme on souhaite.


Et toi, où en es-tu dans ta magie intérieure ?

Vous aimerez peut-être...

2 Commentaires

  • Reply Hej, Mercredi ! 12 mars 2019 at 9 h 53 min

    En voilà un bel article !
    J’aime bien ta vision des choses, et je suis d’accord que tous ces évènements et retraites disponibles, toutes ces personnes qui se forment au yoga, à la méditation, à la médecine par les plantes et autres, sans parler des prises de conscience sur l’ecologie, prouvent qu’on a de plus en plus besoin de reconnecter à la nature, à la Terre, avec nous-même, d’ecouter notre corps qu’on a bien trop laissé de côté en se consacrant à des choses futiles et superflues ces dernières décennie…

    • Reply Dame Calli 12 mars 2019 at 18 h 02 min

      Exactement ! Ce besoin devient vital, nous sommes trop dans une génération « pressée », et il est important, voir même impératif, de se recentrer sur nous. Notre santé physique et mental nous en remerciera !

    Laissez un Commentaire